Livraison à domicile OFFERTE. Attention, les délais de livraison assurés par La Poste sont parfois perturbés.

Le stress peut-il causer des problèmes de peau ?

Selon la Société Française de Dermatologie (SFD), environ 16 millions de Français de plus de 15 ans (un Français sur trois) sont actuellement touchés par un problème de peau.


Acné, zona, psoriasis, eczéma… autant d’affections de la peau dont les causes peuvent être nombreuses et variées parmi lesquelles, une cause quasi-inconnue : le stress. En effet, beaucoup de personnes sous-estiment les effets du stress et des émotions sur la peau. Ces maladies, nombreuses et très courantes, peuvent devenir très contraignantes et vite détériorer la qualité de vie. 


Dans cet article, nous allons vous expliquer pourquoi l’épiderme réagit au stress et à notre santé mentale.

Stress et peau : quelle relation ?

Il est connu que le stress peut être la cause ou un facteur aggravant de plusieurs maladies, allant des maladies cardiaques, d’asthme au côlon irritable [1] [2] [3]. Actuellement, de plus en plus d’experts affirment qu’un stress chronique peut avoir un impact sur la peau.


La peau est le premier rempart du corps contre les agressions extérieures. En effet, des recherches menées récemment ont démontré que la peau est non seulement un percepteur des émotions et de stress immédiats mais également une cible des réactions de l’organisme à ce stress [4].


Sur le plan physiopathologique, le stress entraîne une augmentation de la sécrétion du cortisol, ce qui provoque une diminution des défenses immunitaires au niveau de l’organisme et notamment de la peau. Le cortisol est une hormone qui permet d’aider l’organisme à faire face au stress en mobilisant les ressources énergétiques nécessaires [5].


Savez-vous qu’il existe des solutions naturelles contre le stress et l’anxiété ? Par exemple, la nature regorge d’anxiolytiques naturels contenus dans les plantes, les légumes, les fruits… Utilisons la nature à notre avantage pour prendre soin de notre organisme et de notre peau.

Conséquences du stress sur la peau

La communauté scientifique est unanime : le stress peut causer des problèmes cutanés. Autrement dit, votre peau est révélatrice de votre état émotionnel.
Des études ont montré que le stress est associé à une diminution des défenses immunitaires au niveau de la peau ce qui peut entraîner des maladies telles que le psoriasis ou l’eczéma atopique [6] [7].

 

Ces maladies sont causées, ou leur évolution est aggravée, par ce pic de sécrétion de cortisol lié au stress. En outre, il semble également que les troubles émotionnels et les facteurs psychosociaux ont un rôle dans l’étiologie ou dans l’exacerbation de certaines maladies dermatologiques comme l’acné, l’urticaire, le rosacée, l’alopécie, la dermatite séborrhéique ou le vitiligo [8] [9].


De plus, des études ont démontré que le stress chronique peut provoquer pas moins de 25 types de symptômes ou d’altérations cutanés parmi lesquels :

  • Diminution de l’immunité innée de l’épiderme
  • Altération des propriétés microbiennes
  • Perturbation de la semi-perméabilité de la peau
  • Cicatrisation perturbée
  • Renouvellement de la peau ralenti

 

En résumé, le stress peut non seulement provoquer des affections cutanées classiques, et il peut aussi altérer la structure, le développement et le fonctionnement de la peau.

Les cosmétiques : amplificateurs de stress ?

Les problèmes de peau sont souvent des sources d’inquiétude, d’anxiété ou de stress. Et comme le stress est un facteur aggravant, ce problème de peau peut vite virer au cauchemar.

 

Même s’il existe des produits cosmétiques efficaces, il est cependant prudent de choisir les produits les plus sûrs et les plus adaptés à votre peau. En effet, pour obtenir une meilleure qualité et améliorer l’efficacité de ces produits de beauté, certains additifs y sont souvent ajoutés. Parfois, c’est l’effet inverse que l'on obtient, surtout à long terme.

 

Stabilisateurs, pigments et conservateurs, ces substances peuvent avoir des effets totalement contraires sur la peau et sur tout l’organisme. En effet, certains additifs (silicones et phtalates entre autres) qu’on retrouve dans les cosmétiques contiennent des perturbateurs endocriniens, des substances irritantes, toxiques, voire allergisantes pour la peau. Ces substances amplifient donc le stress et par conséquent provoquent des troubles cutanés.

Le cercle vicieux stress / problèmes de peau

Bien trop souvent sous-estimé, le stress peut être à l’origine des problèmes de peau. Il peut également les aggraver. Le souci, c’est qu’il s’agit d’un cercle vicieux : le stress entraîne des problèmes de peau qui génèrent encore plus de stress à la personne concernée.

De plus, certains produits agressent la peau avec leurs substances nocives, occasionnant toujours plus de stress cutané.

Pour sortir de ce cercle vicieux, il est essentiel de réduire le stress imposé à son organisme. Pour commencer, il est essentiel de prendre du temps pour soi, loin de l’agitation quotidienne. De même, il est vivement conseillé d’utiliser des cosmétiques aux ingrédients nobles.

Prenez soin de vous et de votre peau.

 

Un grand merci au magazine santé Mes Bienfaits pour la rédaction de cet article.

Références
[1] Andrew Steptoe et al, Stress and Cardiovascular Disease, Avril 2012.
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22473079/

[2] : Stacy L Rosenberg et al, Stress and Asthma: Novel Insights on Genetic, Epigenetic, and Immunologic Mechanisms, novembre 2014.
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25129683/

[3] : Hong-Yan Qin et al ;Impact of Psychological Stress on Irritable Bowel Syndrome, octobre 2014.
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25339801/

[4] : Ying Chen et al ; Brain-Skin Connection: Stress, Inflammation and Skin Aging, 2014.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4082169/

[5] Kara E. Hannibal et al, Chronic Stress, Cortisol Dysfunction, and Pain: A
Psychoneuroendocrine Rationale for Stress Management in Pain Rehabilitation, juillet 2014.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4263906/

[6] A.R. Brunoni et al, Psoriasis severity and hypothalamic-pituitary-adrenal axis function: results from the CALIPSO study, décembre 2014.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4244678/

[7] Tzu-Kai Lin et al, Association between Stress and the HPA Axis in the Atopic Dermatitis, octobre 2017.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5666813/

[8] Ghada A. Bin Saif et al, Association of psychological stress with skin symptoms among medical students, Janvier 2018.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5885122/

[9] L.Misery et al, Stress et dermatite séborrhéique, Novembre 2007.
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0151963807928264

 


Ajouter un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.